Faut que j’parte.

Faut que j’parte, au plus vite appart de t’sa. Mon p’tit cœur, y’en peux pu. C’était pas asser ou ce l’était peut-être juste trop au fond. D’l’amour qui te prend par surprise, d’la bonne amour, mais le genre qui dévaste tout en même temps. Faut que j’parte, yer temps. Pis sa tu l’sais pis j’le sais, même si on repousse toujours ce moment, on l’sait qui va falloir le laisser arriver…pis c’est peut-être bien comme ca. Parce que de l’amour comme ca, celui impossible, bin ca finit par faire son temps. On s’accroche, on s’accroche à tout ce qu’on peut, jusqu’au jour où on veut pu tant s’accrocher, où on comprend enfin que c’est asser. Que cette  »amour » là si on peut appeler ca comme ca, bin c’est fini, que sans en vaut pu la peine, la peine de s’faire aussi mal. On apprend à vivre avec cet  »impossible » là, en faisant comme ci on en a jamais vraiment voulu de toute façon, qu’on l’avait pas vraiment aimer c’te relation là, aussi dévastatrice qu’elle était magnifique. De l’amour, de l’amour pur qu’on laisse mourir finalement, peut-être parce qu’on a mieux, ou juste parce que yer temps. C’tait beau, pis j’tai aimé, trop même, c’est la raison pourquoi j’dois partir. J’veux pas te laisser partir pis j’pourrais jamais. Jamais j’pourrais te  « donner » à une autre même si t’as jamais été à moi, même pas quelques secondes. J’recherches la bonne fille pour toi, celle à qui ca me dérangerais moins d’te laisser aller. La fille parfaite pour toi, qui va t’aimer beaucoup trop et celle dont tu pourras pas te passer, même si au fond bin sa va toujours me faire un petit pincement, c’est ca j’veux pour toi: Un amour dur comme fer. Celui que j’ai jamais pu te donner et que j’te donnerai jamais. Je l’ai trouvé cette fille, la fille pour toi, enfait tu l’as trouvé, moi j’fais juste approuvé. j’vais quand meme toujours te protéger, à ma facon à moi d’le faire, j’vais te protéger parce que après tout t’es mon meilleur ami pis j’t’aime. j’t’aime, mais la faut que j’me laisse partir, comme j’suis incapable de te laisser partir toi. Jle fais pour toi, mais aussi pour mon petit cœur qui s’est trop amoché dans les derniers mois pis qui demande rien d’autre qu`un peu d’temps à lui pour se refaire. J’tiens à toi, sincèrement, mais faut que j’parte.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s